fbpx

Conseil en jardinage : comment cultiver les fraises hors sol ?

Cmonjardinier.com vous conseille dans tous vos travaux de jardinage.

Facebook
Twitter
PINTEREST
LinkedIn
INSTAGRAM

# - -

Saviez-vous que vous pouviez cultiver vous-même les fraises hors sol? On vous dit tout !

Savez-vous cultiver les fraises hors sol ? Cmonjardinier vous dit tout.

Le retour des beaux jours et de la chaleur nous donne envie de fruits frais et d'exotisme. Il est de plus en plus courant de voir certains amateurs de jardinage cultiver les fraises hors sol.

Cmonjardinier vous donne des conseils et astuces pour manger de bonne fraises !

Pourquoi cultiver les fraises hors sol et pas en pleine terre ?

Cela donne la possibilité aux citadins n'ayant pas de potager, de cultiver tout de même des fraisiers à petite échelle.

Cette solution minimisera vos efforts. C'est aussi une bonne solution pour tout le monde de ne plus se baisser pour ramasser ses fruits !

 

Une culture sous abri ou en extérieur ?

La culture hors sol peut être faite sous abri ou en extérieur.

Sous abri

La culture en pot en petite serre a plusieurs avantages non négligeables :

  • Elle avance la floraison,
  • Elle préserve la culture des intempéries et de certains parasites.

Cependant, tout le monde n'a pas la possibilité d'y recourir. C'est un dispositif qui nécessite de la place.

En extérieur

La culture dans des bacs situés en hauteur a aussi ses avantages :

  • Elle favorise l'aération de la plante (moins de pourriture des fruits)
  • Elle soulage le dos des cueilleurs et permet de travailler plus vite
  • Et elle conduit à n'utiliser presque pas de pesticides

 

3 possibilités de contenant pour cultiver les fraises hors sol

  1. La culture en pot

    Les fraisiers n'ont pas besoin de beaucoup de terre : un grand pot tel qu'une jarre à fraisiers peut contenir plusieurs plants et former une fontaine de fraises. Un plant doit disposer d'un pot de 12 cm de diamètre minimum.

  2. Le mur végétal

    Ce n’est pas parce que vous n’avez pas de jardin que vous devez vous priver de petits fruits ou de plantes aromatiques. Même sur un balcon, il est possible de cultiver des fraisiers grâce à la culture verticale. Le mur végétal est constitué de rangées superposées de poches fixées sur une toile verticale. Dans chaque poche, insérez une bonne poignée de terreau en ajoutant un peu d’engrais organique spécial fraisiers et mettez-y vos plants !

  3. La culture en gouttière

    Pour vous rapprocher des cultures intensives de fraises en serre, vous pouvez planter les fraisiers dans de larges gouttières en plastique posées sur des supports à hauteur d'homme ou suspendues au plafond. Cette disposition en hauteur rend la culture moins pénible pour le dos. Comptez 15 cm entre chaque plant.

Nos astuces : 

  • Choisissez une gouttière de 4 m de long et de 25 cm de diamètre avec 2 obturateurs pour fermer les extrémités.
  • Percez des trous de 6 mm espacés de 30 cm dans le fond de la gouttière pour favoriser le drainage.

 

Le fertilisant : un entretien au long terme

Cultiver les fraises hors sol nécessite une bonne quantité de fertilisant. Le fraisier est une plante exigeante en minéraux. La première année, la plante absorbe les minéraux obtenus après minéralisation de la matière organique (terreau, compost…) contenue dans votre substrat.

Mais attention, si vous utilisez un substrat neutre (exempt de minéraux) il est nécessaire, au choix :

  • d'alimenter la plante avec un engrais mélangé à l'eau d'arrosage ;
  • d'incorporer dans le substrat des capsules d'engrais à libération lente pour plantes à fleurs valables 3 ou 6 mois ;
  • d'adjoindre de l'engrais organique naturel ou spécial fraisiers au début du printemps et après la première récolte.

Dès la fin de la première année, les fraisiers auront sans doute absorbé tous les nutriments du substrat et de nouveaux apports s'imposeront en début de deuxième et troisième années pour soutenir la production de fraises :

  • Pour une culture en pot, changez la couche superficielle du substrat sur 2 cm et rapportez du compost au printemps de la seconde et troisième année de production.
  • Pour une culture en gouttière, recommencez l'apport d'engrais liquide dès le démarrage de la végétation.

 

La récolte

Une récolte au fur et à mesure :

Même si les fraisiers non remontants offrent une récolte groupée, il est nécessaire de revenir tous les 2-3 jours afin de récolter seulement les fruits bien rouges pendant la période printanière, allant de mai à juin. La récolte de fraisiers remontants peut quant à elle s'étendre de juin jusqu'en octobre.

Notre astuce : Récoltez le matin ou le soir lorsque la température extérieure est inférieure à 25 °C.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trouvez votre jardinier

Demander un devis







Quand souhaitez vous être contacté ?
Veuillez indiquer 3 dates et horaire de disponibilité pour une visite de notre jardinier.



contactez cmonjardinier

Catégories

Archives