fbpx

Les maladies des rosiers

Cmonjardinier vous aide à identifier et à traiter les maladies de vos plantes !

Facebook
Twitter
PINTEREST
LinkedIn
INSTAGRAM

# - -

Saviez-vous que les rosiers étaient sujets à un certain nombre de maladies ? La rouille, la tâche noire ou encore le blanc du rosier… On vous explique comment les identifier et comment les traiter !

Connaissez-vous les différentes maladies des rosiers ? On vous explique comment les reconnaitre et comment les traiter.

Les rosiers sont de très jolis arbustes à l’allure romantique et aux couleurs incroyables ! Cependant, ils sont souvent sujets à différentes maladies. Aujourd’hui on vous explique les différentes maladies des rosiers et on donne quelques alternatives pour les traitées.

 

Pour vous faciliter la vie, Cmonjardinier.com vous propose ses services en matière de maladies des rosiers.

Éligibles aux 50% de crédit d’impôt, ces travaux de jardinage pourront être faits avec efficacité et professionnalisme par nos jardiniers-paysagistes.

Ceux-ci sont équipés de matériel professionnel et mettent leur savoir-faire au service de votre jardin.

 

La rouille, une des maladies des rosiers

La rouille du rosier est une maladie très difficile à combattre. Elle apparait souvent au printemps ou en été et affaiblie fortement l’arbuste.

A terme, elle peut provoquer une « défoliation », c’est-à-dire la perte d’une partie ou de la totalité des feuilles.

 

A quoi ressemble-t-elle ?

Elle créé de petite taches orangées sur la feuille et de petites pustules ocres, oranges foncées sous la feuille.

Comme prévention pour ce genre de champignon, choisissez si possible une espèces de rosiers moins sensible à ce type d’infection . Vous pouvez également pulvériser de la bouillie bordelaise au printemps.

Pour traiter cette maladie, il convient d’enlever toutes les feuilles contaminés et également pulvériser du purin d’ortie ou de prêle sur les parties restantes.

 

L’Oïdium, aussi appelé : Le blanc du rosier

L’oïdium est une des maladies des rosiers due à un champignon. Celle-ci donne un aspect blanchâtre aux pointes des feuilles des rosiers. Elle n’est pas grave pour l’arbuste mais l’empêche de bien se développer.

L’oïdium apparait généralement vers la fin de l’été lorsque une différence de température assez forte se fait sentir : fraicheur la nuit et chaleur dans la journée par exemple.

Elle peut également être due à un arrosage trop important.

 

Comment le traiter ?

  • Grâce au soufre (pulvérisez-le sur les feuilles lors des jours nuageux et sans pluie)
  • Avec de l’extrait de fenouille (à pulvériser)
  • Avec du purin de prêle (à pulvériser à la fin de l’été)

 

Les maladies des rosiers : La Marsonia, aussi appelée : La tâche noire

La tâche noire est une maladie très fréquente chez le rosiers et chez de nombreuses plantes qui apparait le plus souvent au printemps ou début de l’automne.

Elle est due à un champignon appelé le Marsonia et donne aux feuilles une couleur jaunâtre et noire.

C’est une maladie revenant d’une année sur l’autre. En effet, elle a la faculté « d’hiverner » notamment dans les fissures de l’écorce mais aussi dans les bourgeons ou les feuilles tombées par terre. Elle n’est pas fatale pour votre rosier cependant, elle l’affaiblit et réduit son développement.

 

Que faire pour éliminer cette maladie ?

Chez Cmonjardinier nous vous conseillons toujours des solutions naturelles respectant le plus possible l’environnement.

Ainsi, en prévention, il est conseillé de bien entretenir vos rosiers notamment à l’automne avec la taille et l’élimination des feuilles mortes et malades, mais aussi du bois mort. Aussi, veillez à bien enlever les feuilles mortes au pied de votre arbuste pour éviter la prolifération du champignon.

 

Pour plus d’information sur l’évacuation des feuilles mortes en automne, cliquez ici.

 

Ensuite, plusieurs solutions curatives peuvent être envisagées :

  • Le souffre (pulvérisez-le sur les feuilles lors des jours nuageux et sans pluie)
  • La bouillie bordelaise peut également être efficace
  • La décoction ou purin de prêle

Attention, il est préférable de toujours traiter vos plantes le soir.

 

Le Botrytis, aussi appelé : La pourriture grise du rosiers

C’est une des maladies des rosiers se répendant également dans les massifs, les potagers ou encore les arbres fruitiers ! Elle peut atteindre n’importe quelle partie du rosier : ses racines, ses boutons ou encore ses fleurs.

Elle est la conséquence d’un environnement trop humide et plutôt chaud. Le botrytis est donc à même de se développer lors de périodes pluvieuses ou humides (printemps et automne) mais aussi, tout au long de l’année si vos rosiers sont abrités (ex : serre ou véranda).

Ce champignon est également très contagieux, il faut donc le traiter rapidement avant qu’il ne rende malade d’autres plantes.

 

Il est important d’adopter de bons gestes afin de prévenir la maladie. Ainsi, il est important de ne pas trop arroser le soir (cela évite un trop plein d’humidité). Aussi, enlever les feuilles mortes, ou abîmées permettra à votre rosier de respirer.

Il est également fort recommandé de nettoyer les outils à chaque utilisation pour éviter la prolifération des champignons.

D’un point de vue traitement pur, malheureusement les astuces naturelles ne suffisent  souvent pas à éradiquer le champignon.

Ainsi, vous pouvez opter pour de la bouillie bordelaise ou bien la pulvérisation de purin de prêle 1 à 2 fois toutes les 2 semaines. Il est également important de couper très rapidement les roses touchées pour éviter la prolifération de du champignon.

Si ces méthodes de fonctionnent pas, vous pourrez vous tourner vers des fongicides commercialisés dans des magasins spécialisés.
Nous vous recommandons d’opter pour des solutions biologiques. Elles seront moins agressives pour l’écosystème de votre jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trouvez votre jardinier

Demander un devis







Quand souhaitez vous être contacté ?
Veuillez indiquer 3 dates et horaire de disponibilité pour une visite de notre jardinier.



contactez cmonjardinier

Catégories

Archives