Le liquidambar : comment le planter ?

Cmonjardinier.com vous conseille dans tous vos travaux de jardinage.

Facebook
Twitter
LinkedIn

#

Le liquidambar est un arbre peu sensible aux maladies, à planter isolément. Sa vitesse de croissance est rapide et ne nécessite pas forcément de taille.

Le liquidambar : comment le planter ?

Les caractéristiques du liquidambar

Le liquidambar, aussi appelé "Copalme d'Amérique", est un arbre qui se caractérise en automne, et par un feuillage flamboyant en hiver. Il est aussi décoratif avec ses petits fruits en forme de guirlande accrochés aux branches. Le liquidambar est un arbre au feuillage caduc. Il perd ses feuilles en automne, et alors quel spectacle en fin d'été, lorsque ses feuilles se parent de toutes les couleurs les plus chaudes allant du cuivre, or et pourpre.

Le spectacle est encore plus étonnant d'une année sur l'autre. En effet, les teintes varient selon la météo du moment. Son écorce fissurée exulte un liquide huileux de couleur et c'est ce qui lui vaut le nom de liquidambar. Cette gomme servait autrefois à la fabrication de lait de beauté et elle est aussi à l'origine des premiers fruits en boules composées de multiples capsules contenant les graines ailées.

 

Comment le planter ?

Il se plante isolément avec sa forme pyramidale. Pendant son adolescence puis en prenant de l'âge, sa silhouette s'arrondie. C'est un arbre plutôt discret au printemps et en automne. Il embrase une haie vive. Bien qu'il accepte un peu de calcaire, le liquidambar apprécie un sol profond frais et humide, avec une structure compacte. Il convient très bien au bord d'un étang ou d'un cours d'eau.

Parlons plus en détails de la plantation du liquidambar en motte. La première couche de terre est mise de côté avec celle de la deuxième couche. Celle du fond est mise de côté également. Une fois que vous avez atteint la bonne profondeur, c'est à dire une cinquantaine de centimètres, nous vous conseillons de décontracter le fond afin que les racines puissent se développer sans contrainte. Avant de mettre la motte au fond du trou, calculez bien sa hauteur. Servez vous d'un pic pour rouler la motte enveloppée, dans une tontine et un grillage. Une fois liquidambar en place effectuer un bouchage autour de la motte.

 

Les jeunes racines pourront mieux se développer dans une terre travaillée puis tassée, pour caler la motte. La terre en surplus sert à réaliser une cuvette pour recevoir les eaux d'arrosage. Un paillage avec des copeaux de bois issus de branchages broyés permet d'augmenter l'hygrométrie au niveau du sol et de nourrir les lombrics qui transformeront cette matière en humus. Compter deux bons arrosoir d'eau avec une vingtaine de litres pour une bonne humidité de la botte.

 

Dernier conseil

Après avoir libéré le liquidambar de son saucissonnage, une petite coupe de rafraîchissement l'encourage à repartir sur de nouveaux rameaux. Soyez en sûrs le liquidambar est l'âme du jardin, il réchauffe les couleurs en automne juste avant que la Nature s'endorme.

 

Demander un devis











Quand souhaitez vous être contacté ?
Indiquez horaire souhaitée, matinée ou après midi.