A quoi servent les plantes pollinisatrices dites mellifères ?

Quelques conseils sur les plantes mellifères.

Facebook
Twitter
LinkedIn

# - - - -

Pour lutter contre l’urbanisation et avoir un écosystème sain dans votre jardin, recréez un espace mellifère par la plantation des plantes pollinisatrices.

Les plantes mellifères

L’urbanisation fait peu à peu disparaître les agents pollinisateurs en réduisant l’espace sauvage où ils trouvent leur nourriture. Ainsi les papillons, les abeilles, les bourdons et tous les autres sont en danger et luttent pour survivre. Or, ils sont indispensables au bonheur de votre jardin, de votre potager et à la biodiversité. Ils permettent aussi la fructification de certaines plantes, en particulier les arbres et arbustes fruitiers en transportant le pollen d’une fleur à l'autre. Les fleurs alors polinisées pourront produire des graines. C'est à cela que servent les plantes mellifères. La fécondation de 80 % des végétaux ne pourrait se réaliser sans eux.

Comment palier ce problème ?

Recréer un espace mellifère par la plantation des plantes polinisatrices dites plantes mellifères.

 

Les espèces mellifères vont attirer les abeilles, les pourvoir en nectar et assurer la polinisation de vos fruitiers et légumes.

Vous pouvez donc planter des fleurs mellifères ou bien des arbustes en bordure, des arbres dans vos haies, des grimpantes en sous bois, des aromatiques dans vos massifs. Toute espèce mellifère trouve en effet facilement sa place dans votre jardin comme dans votre potager.

Les principaux insectes pollinisateurs sont les abeilles. D’où l’origine de l’appellation « mellifère ». Melli= miel et fère = produire : on peut donc le traduire par l’ensemble des plantes d’intérêt apicole. Ce sont les plantes qui fournissent du nectar, du pollen, de la propolis et du miellat. 

Les variétés de plantes mellifères selon les besoins des agents pollinisateurs :

Pour assurer aux abeilles une biodiversité suffisante à l’élaboration de leur miel et donc la pérennité de leur existence dans l’environnement, il faudrait planter des espèces mellifères diversifiées pour leur permettre l’accès aux 4 éléments dont elles ont une absolue nécessité.

  • D'abord le nectar : passé de bouche en bouche par les abeilles ouvrières, il donne le miel

Les sources de nectar : érable champêtre, colza, châtaigner, clémentinier, cotonéaster, vipérine, eucalyptus, framboisier, lavande, salicaire, luzerne, mélilot, vigne vierge, phacélie, brunelle, amandier, rhododendron, framboisier, moutarde, sophora du japon, pissenlit, sauge, thym, trèfle incarnat, trèfle blanc.

  • Ensuite le pollen : la source de protéines indispensable à la colonie

Les espèces sources de pollen : bouleau, marronnier, noisetier, aubépine, bourdaine, tournesol, coquelicot, brunelle, merisier, saule marsault, renouée du japon, bouillon blanc…

  • Puis le miellat : les excrétions sucrées des pucerons sont transformées en miellat.

Les meilleures sources de miellat le sapin blanc et les chênes.

  • Le Propolis : La résine est transformée en propolis dans la ruche. Elle est utilisée pour lisser les alvéoles, rigidifier les rayons et boucher les entrées d’air. Ses propriétés fongicides et bactéricides servent aussi de médicament pour la colonie.

Les meilleures sources de propolis : lierre grimpant, peuplier tremble, résineux.

Si vous avez peu de place, il existe certains végétaux comme l’érable champêtre, le châtaignier, le pommier, le merisier, le poirier, le tilleul qui fournissent à la fois du pollen, du nectar et du miellat.

Le lierre grimpant fournira nectar, pollen et propolis.

Et le peuplier tremble miellat, pollen et propolis.

 

Des vertus médicinales

De très nombreuses plantes mellifères sont médicinales comme le thym, le romarin, la lavande, la bourrache, la mélisse, la menthe, le serpolet, la marjolaine. Voici quelques exemples que vous pourriez planter. En plus d’attirer les abeilles et autres agents pollinisateurs pour la fécondité de vos plantes cela vous permettrait d’en retirer tous les bienfaits médicinaux.

Le cleome a des propriétés diurétiques, analgésiques et antirhumatismales.
Chez les Asiatiques, cette plante, riche en acide linoléique, est utilisée pour traiter les problèmes auriculaires, les céphalées, les vers intestinaux ...

Le pissenlit est riche en sels minéraux (potassium, calcium, fer, cuivre, manganèse et silice). Il a des vertus diurétiques, dépuratives, laxatives, revitalisantes d’où son surnom de nettoyeur du sang et de l'organisme.

Il est utilisé contre les troubles digestifs mineurs et la perte d'appétit. Egalement afin d'améliorer les fonctions hépatiques, urinaire et biliaire. Enfin pour réduire la rétention d'eau, prévenir les calculs rénaux, soulager la constipation, les hémorroïdes et les douleurs rhumatismales.

Le genêt permet aussi de soigner des maladies de foie, les rhumatismes, l'hypertension et purifie le sang dans les cas d'albuminurie, d'urémie ou de goutte. Le genêt contient aussi de la spartéine qui possède une action antipoison contre le venin.

La Bourrache a des propriétés diurétique, fébrifuge, dépurative, sudorifique et adoucissante. Expectorante, elle soulage les affections respiratoires. Les graines produisent une huile employée en cosmétique pour tonifier et régénérer la peau. Elle redonne également vitalité et force aux cheveux.

Les Agastaches ont des propriétés médicinales antivirales, antimicrobiennes, antimutagènes, anticancéreuses, anti-inflammatoires, anti-nociceptives, anti-thermogéniques et anti-oxydantes. La variété Agstache Rugosa a même été découverte comme ayant des propriétés antiémétiques, anticancéreuses, antibactériennes, antifongiques et anti-VIH.

Allez, un petit effort pour nos abeilles ?

Demander un devis







Quand souhaitez vous être contacté ?
Indiquez horaire souhaitée, matinée ou après midi.