Taille en vert des arbres fruitiers

Un verger productif grâce à la taille en vert qui redirige son énergie aux points essentiels.

Facebook
Twitter
LinkedIn

# - -

La taille en vert vous permettra d’avoir une meilleure fructification et évitera une mauvaise cicatrisation comme c’est souvent le cas en hiver.

La taille en vert des arbres fruitiers

Qu’est-ce que la taille en vert ?

L’adjectif « en vert » désigne une taille qui s’effectue lorsque la sève circule encore et que les arbres sont verts, pleins de feuilles. Cela souligne en réalité l’opposition avec les tailles d’hiver, dites « en sec », qui signifie que la sève est redescendue et circule beaucoup plus lentement et avec un flux réduit.

Quand réaliser une taille en vert ?

On estime qu’il est bon de la réaliser à partir du 20 juin (avant la récolte) pour ne pas perdre l’énergie de l’arbre. Elle peut se poursuivre jusqu’à septembre environ, après la récolte.

Sur quels arbres réaliser une taille en vert ?

La taille en vert s’effectue sur les arbres fruitiers. On peut la réaliser sur les arbres à pépins (forme palissée) mais surtout sur les arbres à noyaux. En effet ces derniers supportent encore mieux la taille durant l’été. Au contraire, la taille d’hiver et sa mauvaise cicatrisation les rends plus vulnérables aux parasites en hiver.

 

Pourquoi réaliser une taille en vert ?

Cette taille permet de conserver la forme initiale souhaitée tout en redonnant un « coup de jeune » à la plante. Cependant, le principal objectif de la taille en vert est de favoriser la fructification actuelle et des années suivantes en termes de quantité, de calibre mais aussi de qualité.

En taillant l’extrémité des rameaux qui passent au-dessus des bourgeons, la sève est concentrée sur ces derniers au détriment du développement de la végétation. En conséquence, on obtiendra un fruit bien plus gros.

Grâce au défeuillage de l’arbre, le soleil pénétrera plus facilement à travers. L’énergie de l’arbre dédiée au feuillage sera réattribuée à la fructification. Finalement, le fruit sera surtout plus mûr, plus sucré, plus goûtu.

En empêchant la fructification en bout de rameaux, on essaye de former une fructification plus proche de la charpentière. Ainsi à la taille d’hiver, on supprimera moins de bourgeons, et donc de futurs fruits possibles.

Tous les gestes de cette taille donnent au final une fructification plus productive et meilleure.

 

Comment réaliser une taille en vert ?

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que l’on cherche simplement à guider la sève de la plante là où elle sera le plus utile à la fructification. Il revient au jardinier de savoir équilibrer avec son sécateur, afin de garder la sève près des yeux mais sans excès au risque qu’ils partent à bois.

On a pas forcément le temps ou l’expérience pour tout faire. Effectuez alors au moins la première étape qui est indispensable.

Observez les terminaisons et coupez les gourmands verticaux. Les gourmands sont ces branches secondaires qui se développent sur une branche principale de l’arbre. Si on ne les supprime pas ils accaparent la sève au profit de la branche principale et épuisent l’arbre.

Ensuite, par ordre de priorité :

  • Simplifier les coursonnes
  • Privilégier les rameaux faibles aux forts
  • Raccourcir les rameaux latéraux

Pour plus d'information nous vous conseillons :  Le livre "Méthode BEH" , ainsi que ce site très pédagogue qui explique les différentes étapes et procédés de la taille en vert en deux articles, ici et !

👉🏼 A lire aussi : Les maladies du poirier

Demander un devis











Quand souhaitez vous être contacté ?
Indiquez horaire souhaitée, matinée ou après midi.