Traitements du pêcher

Facebook
Twitter
LinkedIn

# - - - -

Maladies ou nuisibles ? Découvrez ici des traitements naturels pour protéger et redonner toute sa jeunesse à votre arbre fruitier.

Traitements du pêcher

Les traitements du pêcher pour ses maladies cryptogamiques (champignons)

La cloque du pêcher

Choisissez des variétés plus résistantes comme les pêches des vignes ou pêches sanguines pour éviter des traitements récurrents. Traitez à la bouillie bordelaise au moment de la formation des bourgeons. Un produit mouillant permet d’éviter de lessiver le traitement lors de périodes pluvieuses.

Moniliose et Oidium

Coryneum

Pour cette maladie, il faut surtout faire attention à bien ramasser les feuilles atteintes au sol et les éliminer pour éviter la propagation. Il faut également bien arroser le verger après la récolte. Les jardiniers utilisent de la bouillie bordelaise. En complément vous pouvez utiliser des macérations de plantes comme l’ail ou de la décoction de prêle. Les traitements parallèles aux oligo-éléments fonctionnent bien. Sinon essayez un cuivre léger en 2 ou trois applications.

Chancre du pêcher

Evitez les stress physiologiques : stress hydrique, déséquilibre nutritif (excès d’azote), coups de soleil (taille trop excessive) ou humidité, qui aident à la propagation. Cicatrisez les plaies. En cas d’attaque, éliminez tous les rameaux porteurs du verger lors des tailles. Dans les pires situations, utilisez une protection chimique ciblée pour les périodes à haut risque d’infection. L’utilisation de certaines spécialités de contact pour lutter contre la cloque, la tavelure ou la rouille ont un effet secondaire intéressant. Essayez le curetage des chancres et leur badigeonnage au cuivre sur de petites zones.

Maladie des tâches bactériennes des arbres à noyaux

Traiter au cuivre à la chute des feuilles, au débourrement et à la chute des pétales. Attention aux risques de phytotoxicité surtout après la floraison. Plus d’infos ici.

Le plomb parasitaire du pêcher (Stereum purpureum)

Taillez les arbres sains avant les arbres malades, par temps sec. Pensez bien à désinfecter les outils et protéger les plaies. Evitez les excès d’azote dans la fertilisation. Les surgreffages favorisent son apparition.

La sharka

La lutte est obligatoire : tout arbre atteint doit être arraché dans les 3 jours suivants le diagnostic. La création de variétés résistantes est en cours à l’INRA.

 

Traitements du pêcher pour ses parasites nuisibles

Pucerons verts

Traitement pour le puceron vert du pêcher.

Gommose

La gommose n’étant pas une maladie en soi mais le résultat d’un stress ou d’une maladie, recherchez en amont son origine. Vous pouvez en tout cas appliquer du mastic cicatrisant sur les plaies de votre prunier ou frotter un mélange de feuilles d’oseille, d’acide oxalique ou de vinaigre.

Tordeuse orientale

Lorsque vous choisissez votre prunier, sachez que plus les variétés sont tardives, plus elles sont sensibles. Ne faites pas d’excès d’azote au niveau de votre fertilisation et favorisez la taille en vert sur vos arbres. Traitez au Bacile de Thuringe.

Cochenilles

En prévention, brossez et chaulez le tronc du prunier. Le traitement d’hiver à l’huile blanche est aussi conseillé. Un autre moyen naturel pour se débarrasser des nuisibles est de veiller à ne pas perturber les auxiliaires naturels. Dans ce cas : les chrysopes, syrphes, coccinelles, mésanges, fauvettes... Pour cela, veillez à laisser des zones non fauchées et des haies à proximité. S’il y a réapparition, vous pouvez user des huiles d’été en fin de printemps ou début d’été.

Thrips du pêcher

Ces insectes sont très sensibles à l’humidité, n’hésitez pas à humidifier votre arbre ! Vous pouvez aussi compter sur l’aide de ses prédateurs naturels : punaises, acariens, nématodes. Pour cela, préférez la diversité des plantations au jardin. Une autre solution serait les pièges, des plaques collantes qui permettent de surveiller la population et l’éliminer facilement. Par contre, les insecticides, même naturels sont à utiliser en dernier recours. Ces derniers sont le savon noir ou l’huile de neem par exemple.

Acarien rouge du pêcher

Premièrement, traitez en humidifiant le feuillage. Invitez aussi les prédateurs type coccinelles avec un hôtel à insecte. Le purin d’ortie peut également s’avérer utile.

 

A lire aussi: Eviter de traiter votre arbre grâce à quelques bons gestes.

Demander un devis











Quand souhaitez vous être contacté ?
Indiquez horaire souhaitée, matinée ou après midi.