Les variétés de palmiers selon votre région

Facebook
Twitter
LinkedIn

# - - -

Maitrisez l’exposition, le climat et les températures annuelles minimales de votre jardin pour savoir quelle variété de palmier planter chez vous !

Les variétés de palmiers selon sa région

Pour connaître les variétés de palmiers que vous pouvez planter en extérieur, il faut vous fier au climat de votre région et examiner celle qui sera la plus adaptée. Ce sont le froid, le vent et l’humidité hivernale qui joueront pour beaucoup dans le développement et la résistance de votre palmier, ce qu’on appelle la rusticité du palmier.

Nous vous conseillons donc de vous renseigner au préalable sur l’exposition, le climat et les températures annuelles minimales de votre environnement. En effet, un palmier planté en pleine terre plutôt qu’en pot s’enracinera. De plus, il ne sera plus à même de survivre aux gels et autres conditions défavorables à son épanouissement. Vous pouvez tout de même planter votre palmier dans un pot à l’extérieur. Cela permettra de le rentrer dans votre garage ou votre intérieur lors des températures les plus froides. Ainsi, il sera mieux protégé et cela l'aidera à survivre malgré le climat.

 

Les variétés de palmiers exigeants la chaleur

La chaleur est habituelle et recommandée pour toutes sortes de palmiers. En effet, ces derniers sont habitués aux zones chaudes tropicales. Cette période est importante pour eux. Pourquoi ? Ils emmagasinent la chaleur pour combattre le froid de l’hiver. On distinguera tout de même des palmiers qui sont plus ou moins exigeants envers les températures estivales.

Certains ne demanderont pas plus de 20°C comme le palmier chanvre (Trachycarpus) ou certains Chamaedorea et conviennent aux régions nord ou centre de la France.

D’autres préférerons des zones plus chaudes sous au moins 25°C. Ce sont les palmiers qu’on retrouve en zone méditerranéenne comme le palmier nain Chamaerops humilis. Les palmiers comme le palmier bleu (Brahea), le palmier dattier (Phoenix dactylifera), Trithrinax ou le palmier à jupon (Washingtonia) exigent une chaleur persistante. Ils sont donc moins tolérants à la région centre-nord, voir à la région métropolitaine globale, en cas d’hiver rude.

 

Les variétés de palmiers résistants au froid

La période hivernale est un moment crucial pour la continuité du développement de votre palmier. La résistance au froid n’est pas la même pour les différentes sortes de palmier qui existent. Certains nécessiterons des climats plus chauds ou alors une protection à base de paillage ou d’un voile hivernal.

Les palmiers tropicaux ne résistent pas plus de quelques jours en dessous de 10°C. Ils ne sont pas recommandés pour la région métropolitaine.

D’autres palmiers sont un peu plus résistants comme en région côte d’Azur ou en corse. C’est le cas du palmier du Mexique (washingtonia robusta ou filifera) qui peut tenir jusqu’à -6°C mais doit alors être protégé avec un voile d’hibernage. Pour les hivers très froids en région sud de la France : le palmier des canaries (phoenix canariensis). Sinon, la variété Sabal bermudana ou du palmier chou (Sabal palmetto) ou  le Trachycarpus (latisectus ou martianus) qui peuvent tenir jusqu’à -10°C. Il y a aussi le palmier nain, le palmier à laque (Butia capitata), la variété Phoenix (dactylifera ou theophrastii) ou le Trithrinax campestris qui résistent jusqu’à -12°C.

Enfin, les palmiers rustiques sont très résistants au froid comme les variétés de palmiers Nannorrhops ritchieana et du palmier aiguille (Rhapidophyllum hystrix) jusqu’à -20°C. Ils sont donc propices aux climats du nord de la France. Dans la même catégorie les variétés Trachycarpus fortunei, Trachycarpus takil ou trachycarpus wagnerianus qui peuvent supporter jusqu’à -18°C. Pour un autre intermédiaire à -15°C vous pourrez planter les variétés de palmiers comme le cocotier du Chili (Jubaea chilensis), le Sabal nain (Sabal minor) ou le Trachycarpus nanus.

En définitive

En définitive la variété de palmier est importante, mais il faut aussi savoir que son développement dès son plus jeune âge, c’est-à-dire dès qu’il est planté en semis par graine va désigner sa rusticité : un tronc et un cœur de palmier forts, bien constitués lui assureront une résistance accrue malgré un climat parfois froid.

N’oubliez pas que la jeunesse des palmiers, la prolongation du froid hivernal, le vent maritime ou encore le gel hivernal ou précoce sont des facteurs jouants beaucoup sur la survie de toute sorte de palmier résistant au froid ou non et qui peuvent nécessiter une adaptation nécessaire, c’est-à-dire un moyen de protection face au climat exceptionnel.

 

Vous souhaitez planter des variétés de palmiers spécifiques à votre région ? Nous vous invitons à faire votre demande de devis gratuite ci-dessous :

Demander un devis











Quand souhaitez vous être contacté ?
Indiquez horaire souhaitée, matinée ou après midi.